A chacun son chien !

Il n’y a pas que le paysage qui change lorsqu’on saute de la ville à la campagne ou l’inverse. La gente canine aussi est totalement différente. … continue reading this entry.

marabout des champs, sorcières des villes… ou vice-versa

je vois, je vois... L'avenir nous le dira

Bobos, yuppies et autres rationalistes dont le grand gourou est la Bourse connaissez vous les marabouts, les charmeurs de feu et autres sorciers des villes et des champs ? Ne riez pas ! En Auvergne, à Chateaugay très exactement, se tient le musée de la sorcellerie. Balivernes croyez vous… Erreur, ici, à la campagne on croit dur comme fer aux sourciers à la baguette magique en coudrier, aux charmeurs de feu qui soignent les brûlures. Les hôpitaux – en silence – feraient même appel à eux pour soulager les grands brûlés.

… continue reading this entry.

Evasion

Vous l’aurez compris, j’ai la bougeotte ! Et ce week end, pour changer des aller/retour en Téoz, je file en TGV vers Epernay. Et pourquoi faire ? Découvrir le ville via un VOYAGE DE PRESSE. Qu’est-ce qu’un VOYAGE DE PRESSE ? En général des vacances  pour les journalistes aux frais de la princesse. Il y eu la grande époque des voyages somptueux, lointains et longs mais la crise est passée par là. Désormais, un week-end à 1h30 de Paris et c’est déjà la joie pour les plumitifs en mal de grands reportages. Les coulisses d’un voyage de presse : les ragots, les rumeurs, les grandeurs et misères des journalistes en goguette, c’est pour bientôt. Rester à l’affût…

Téléportation ou les joies du transport en public

Grâce au Téoz et  au RER, les quelque 400 kilomètres entre Clermont-Ferrand et Saint-Denis s’avale comme un petit noir au comptoir d’un troquet. Encore que, il faut aimer le contact physique entre usagers de transports publics. Oublier la solitude du berger dans ses montagnes, il faut se résigner à côtoyer les aisselles du voisin, le parfum capiteux de la voisine, debout et secouer comme un prunier dans le métro et le RER. C’est le lot quotidien des millions de voyageurs de l’Ile-de-France. « Y vivent comme des fous ceux là », dit Dédé mon copain paysan dont les moutons sont moins serrés dans leur bergerie que moi dans ma bétaillère sur la ligne 13. Après la téléportation, j’opterai bien pour le réincarnation en mouton libre. C’est possible ?

Hello world!

Welcome to WordPress.com. This is your first post. Edit or delete it and start blogging!

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.